Accéder au contenu principal

Mes expositions

Présentation
La photographie de rue (ou street photography) propose des images urbaines, saisies sur le vif, sans mise en scène ni retouche importante, dans les rues ou les espaces publics. Elle a une parenté évidente avec le photojournalisme, mais elle ne produit pas (comme le reportage) des séries d'images montrant les différentes facettes d'un sujet ou d'une question précise. La street photography ne cherche rien, elle llaisse venir l'instant, la scène qui déclenchera l'émotion et qu'il faudra capturer en une fraction de seconde. Je dépends totalement du hasard, d'un inattendu qu'on ne peut pas forcer.

Chaque photographe de rue développe sa propre conception; dans mes images, je m'intéresse à la "comédie humaine"; je m'attache à relever ce que le quotidien porte d'insolite, de merveilleux, de poétique. la ville est regardée comme un théâtre de rue, les passants comme des acteurs (involontaires) de saynètes improvisées.

Toutes les scènes se sont produites devant d'autres passants; mais les ont-ils remarquées? Les rues ne sont pas seulement des espaces de transition entre les lieux de travail, les commerces, les logements... mais de véritables lieux de vie où se rencontrent toutes les émotions humaines, où nos existences personnelles ne s'interrompent pas, même en public. Chaque image témoigne du monde comme il va, parle de la beauté et de la complexité de la condition humaine. Cette branche de la photographie est un miroir tendu à nos sociétés, un reflet généreux, bienveillant, même s'il est parfois ironique et sait aussi dénoncer.  


"Manèges" - Street Photography         Un jour, la fête foraine s’empare du parking et crée ex nihilo un territoire éphémère, une enclave autonome dans la ville. Première loi promulguée: la joie devient obligatoire. Tous âges ensemble, on se jette dans la lumière (illuminations criardes, feux tournoyants des manèges), dans la cacophonie et les odeurs sucrées des gaufres et des barbes à papa. La fête foraine brasse nos émotions : la joie, l’envie, la peur, l’émerveillement, le plaisir mais aussi l’ennui, la fatigue… Pour les forains, la fête est un travail, avec sa routine, ses lassitudes, l’appréhension des allées vides ou des visiteurs désargentés.


Voir l'exposition en ligne

Evasions des Arts / Villy en Auxois (août 2013) - Bibliothèque Marcel Arland / Langres (juillet 2014) - Maison de quartier Tricassaye / Langres (août 2014)  - MJC Dijon Grésilles (janvier 2015)

L'exposition "Manèges" existe en livre: 39 photographies couleur / noir et blanc. Me contacter par le formulaire ci-contre.





"C'est la vi[ll]e" - Street Photography  Les rues, le hasard. Au flâneur, le quotidien révèle ce qu’il porte d’insolite, de merveilleux, de poétique ou drôle. D’imprévu. Un théâtre de rue, en quelque sorte.
Voir l'exposition en ligne 
Médiathèque / Talant (avril 2012) - Cours et jardins d'Artistes / Mâlain (juin 2012) - EVAsions des Arts de Villy en Auxois (août 2012)

"Embouches" - Reportage    J’ai réalisé ces photographies en 2008 et 2009 à Vitteaux (Bourgogne - France) lors de concours de culards, bovins de races à viande (charolais, blanc bleu…). Le hasard a fait que ce sont les images des deux dernières éditions de ces concours. 

Ce sont d’abord les gestes qui surprennent: pincements, caresses, claquements, brossage… Puis l’on sent le canton réuni: les éleveurs à la retraite mais qui restent dans la compagnie des bêtes, les jeunes venus faire leurs preuves, les enfants fiers… Le cérémonial semble immuable. Certains bâtons sont en plastique; sous la casquette des plus anciens, on regrette sans doute l’ambiance des concours d’autrefois, avant les crises, avant aussi que le paysan ne cède devant l’exploitant agricole: pourtant le charme agit.   Sans rien y connaître, sans tout comprendre aux rituels, on sent bien que c’est important. Tout le canton est là, toutes générations ensemble: depuis les gamins qui s’aguerrissent à maîtriser les veaux jusqu’aux anciens qui, s’ils n’en auraient plus la force, ont gardé le regard pour jauger les bêtes. On pose en famille devant les animaux primés, tous les yeux sont tournés vers le ring où le jury rend ses verdicts. Il y a là un concessionnaire de matériel agricole, un petit manège désuet, on vend des quiches et des pâtisseries “maison”, la buvette a prévu le champagne pour arroser les récompenses. Chacun se déplace avec la fierté du travail bien fait.  
Voir l'exposition en ligne
Evasions des Arts Contemporains / Villy en Auxois août 2011 - Journées du Patrimoine / Mont-Saint-Jean 2011


"Sculpteurs en Auxois" - Reportage     
Du 27 juillet au 2 août 2013, un symposium de sculpture a accueilli quatre artistes à Villy-en-Auxois (Côte d’Or / France). Deux sculpteurs sur pierre (Catherine Arnaud, Josef Nadj) et deux sculpteurs sur bois (Georges Becker, François Lelièvre) ont travaillé sur des oeuvres qui seront installées sur la voie romaine d’Alesia à Sombernon. Pour l’Association “Essor des Vallées de l’Auxois”, j’ai photographié la naissance de ces œuvres; une exposition circule en 2014 dans les communes proches de la voie romaine.
Voir l'exposition en ligne



Expositions collectives
2017
8 regards décalés sur la ville (Dijon)
Association Bourgogne-Mali "L'eau" (Dijon)
Association 13+ "La jolie vigne" (Louisville / Kentucky et Dijon)
Association 13+: "Derrière la porte, l'atelier" (Mâlain)

2016

Association 13+: "La fête" (Dijon)
Association 13+: "Jardins d'artistes et leurs hôtes" (Dijon)
Association 13+: "Derrière la porte, l'atelier" (Mâlain)

2015

Association 13+: "Derrière la porte, l'atelier" (Dijon)
Association 13+: "La ville" (Dijon)
Les Marchés de l'Art (Dijon)

2014
Les Marchés de l'Art (Dijon)

2012
Association 13+: "Derrière la porte, l'atelier" (Mâlain)

Commentaires